top of page
Rechercher
  • Maude Alie

Le copywriting haute fréquence, c'est quoi?


La rédaction, c'est plus que trouver des beaux mots!


J'aime que les choses soient claires et sans ambiguïté. Tout le monde sait ce qu'il a à faire, c'est parfait ainsi. Tout ça pour dire que je réalise que la compréhension du terme « copywriting » n'est pas toujours claire. En bon français, il s'agit d'une communication persuasive. C'est aussi une compétence devenue primordiale en marketing, particulièrement dans l'univers du marketing numérique.


J'aime être inspirée des meilleurs acteurs de l'industrie pour réaliser les mandats de mes propres clients. Pour ceux et celles qui surfent un peu sur les médias sociaux et qui suivent certains influenceurs du monde numérique, vous ne serez sans doute pas surpris si je vous nomme Alexe Martel et Guillaume Bareil comme étant des incontournables. J'y fais d'ailleurs référence dans un autre blogue que j'ai rédigé (Le storytelling n'est pas un conte de fées).



1. Le copywriting est utilisé partout

Qu'on se le dise, comme citoyen, comme consommateur, on est ciblés de partout. Partout. L'accès à l'information n'est plus en enjeu. La surexposition, oui.


Vous ne serez donc probablement pas étonnés si je vous dis que la communication persuasive est utilisée dans plusieurs sources que vous consultez quotidiennement :

  • Publicités numériques (Google, Facebook, LinkedIn, etc.)

  • Articles de blogue

  • Pages web

  • Courriels

  • Articles de journaux

  • Publicités télévisées

  • Alléluia!


2. Changer le monde

Bien qu'on y associe souvent une connotation négative, la communication persuasive peut réellement changer le monde - rien de moins. Je blague un peu, mais le copywritng haute fréquence utilise la joie, l'amour et l'empathie pour défendre de bonnes causes.


Comme le dit Guillaume Bareil : « Le copywriting haute fréquence, c'est persuader et influencer avec authenticité, intégrité et bienveillance en offrant de la réelle valeur à la personne qui reçoit notre message».


L'idée n'est pas de convaincre ou de manipuler quiconque. Pas à mon sens à moi. C'est plutôt d'orienter les débats, d'inciter les gens à se rallier et à adhérer à une idée. C'est créer une petite communauté qui partage les mêmes intérêts et les mêmes valeurs.


En réalité, la communication persuasive, c'est seulement une communication orientée intentionnellement.



3. Le copywriting c'est une danse

Dès qu'il se met en mode argumentation, le cerveau est en alerte. Il est au combat. Il guette le moindre détail qui lui donnera raison.


Comme le dit Alexe Martel : « La persuasion n'est pas une arme ou un piège, c'est une danse. Une danse qui se danse à deux ».


En fin de compte, c'est toujours nous qui avons le dernier mot. Personne ne m'oblige à acheter tel produit ou service. Et je ne sais pas pour vous, mais quand je prends une décision - qu'elle soit longuement réfléchie ou non - c'est parce que j'ai consciemment fait un choix. Et ce choix est motivé par quelque chose a résonné en moi.


L'empathie et le respect profond devraient donc se retrouver à la source de toute communication. C'est du moins mon approche : écouter, aider, inspirer.



4. Fournir des outils

« Quand tu tentes de persuader quelqu’un, tu l’aides à se persuader lui-même. Tu lui donnes des outils pour l’aider à prendre sa décision. Tu actives ses désirs et ses peurs en lien avec ton produit. Tu lui montres comment tu peux répondre à son besoin ». Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Alexe. Mais je dois avouer que je suis assez d'accord ;-)


L'une des clés du copywriting consiste donc à énoncer clairement les interférences ou les objections possibles en les reconnaissant, puis en y apportant une solution concrète. Le fameux « Oui, mais... ». En éliminant ainsi les distractions du lecteur d'entrée de jeu, il lui devient plus facile de se concentrer sur l'essentiel du message que l'on tente de lui transmettre.


Ça se rapproche pas mal plus de la persuasion bienveillante que de la manipulation. Non?


envie de connecter?

Mon approche est basée sur l'empathie, le respect et l'authenticité.


J'ai toujours aimé le domaine des communications, mais j'ai toujours dit que ce n'était pas pour vendre des balayeuses!


En me lançant à mon compte, j'ai fait le choix conscient de mettre mes compétences au profit de causes qui placent l'être humain au centre de leurs priorités. Dit comme ça, on est loin de rédiger des textes pour manipuler des gens ;-)

38 vues0 commentaire

Comments


bottom of page